Travailler en marge

ÉDUCATION

ÉDUCATION

Parcours culturel et éducatif

Un grand auteur vivant, un metteur en scène reconnu et présent au monde, un chorégraphe passionné, passionnant et poétiquement engagé, un texte fort et magnifique qui, s'il active la mémoire, est entièrement ancré dans le présent...

 

 

Il y a là les éléments d'un projet qui ambitionne de passer de la bonne conscience à la conscience.

L'écriture de Michel Vinaver, dont Arnaud Meunier dit qu'elle « intrigue, rend curieux, donne envie d'en savoir plus » résonne en écho avec les missions essentielles de Citoyenneté jeunesse d'offrir aux jeunes de la Seine-Saint-Denis, grâce aux artistes, une ouverture sur le monde et les moyens d'y prendre leur place.

J'accueille avec enthousiasme l'envie d'Arnaud Meunier d'aller à la rencontre de cette jeunesse-là, porteuse d'une ferveur et d'une énergie bien souvent occultés.

Nous avons pour ambition de mobiliser les « outils » de l'art et de la culture pour que les interprétations du monde faites par les artistes soient sujets d'interrogations, de réflexions, de débats, j'allais écrire de démocratie.

Nous voulons inscrire l'éphémère des artistes dans la durée, inscrire les fragments de leurs évocations dans de la cohérence.

Susciter, accueillir et donner des chemins possibles pour structurer l'expression du désir et de l'émotion de la jeunesse est partie intégrante de notre responsabilité. On sait tous que lorsque la machine désirante s'enraille on le paie cher.

Donner à voir, à entendre, à réfléchir le travail de l'interprétation du sens. C'est peut-être cela le défi aujourd'hui.

Suivre avec des lycéens des chemins de traverses pour aborder les grandes questions qui font sens pour eux mais aussi pour nous, c'est avoir l'audace de penser que la fiction nous aide à penser le réel.

On travaille donc un peu en marge... des programmes, des pratiques scolaires, des horaires, des savoirs habituels de l'école, on travaille en marge mais avec la conscience, comme le disait Jean-Luc Godard, que c'est la marge qui tient le texte.

 

Jean-Michel Gourden, directeur de l'association Citoyenneté jeunesse

 

Interview de Jean-Michel Gourden sur le projet 11 Septembre 2001

JoomSpirit