14 janvier 2011

ÉDUCATION
ÉDUCATION

Une pièce écrite par la 1STG2...

Le vendredi 11 mars 2011, Michel Vinaver est venu rencontrer les élèves de la classe de 1STG2 au lycée Voillaume à Aulnay-sous-Bois (lire la retranscription de cette rencontre). Les lycéens ont lu une pièce écrite par eux et « pour Michel Vinaver ». Et Sabrina de préciser en s'adressant à Michel Vinaver au nom de ses camarades avant d'entamer cette lecture à plusieurs voix : « Nous avons rédigé un texte en nous inspirant de votre pièce 11 septembre 2001. Comme vous, nous avons choisi un événement très récent et important pour le monde : la Révolution tunisienne. Comme vous, nous avons utilisé des phrases trouvées dans les journaux ou sur internet. Et comme vous aussi nous avons écrit ce texte en vers et sans ponctuation. » 

 

14 JANVIER 2011 / 14 JANUARY 2011

VOIX D’HOMME (Waël Ibrahim)
Je m’appelle Waël Ibrahim j’ai 19 ans
Je suis élève à l’Institut préparatoire aux études d’ingéniorat

VOIX DE FEMME (Ahlem Belhadj)
Mon nom est Ahlem Belhadj
J’ai 46 ans je suis pédopsychiatre et enseignante
A la faculté de médecine de Tunis

WAEL IBRAHIM
J’ai d’abord été militant blogueur à la fac
On ne se parlait que sur internet
Mais jamais avec nos vrais noms
Par Facebook j’ai été informé
De la manifestation de vendredi 14 janvier

AHLEM BELHADJ
Cette manifestation
Je ne l’aurais manquée pour rien au monde

WAEL IBRAHIM
J’y étais avec des amis
On s’est mis devant le ministère de l’Intérieur
On criait Ben Ali Dégage

CHŒUR
From poor mothers with children
To denizens of the city’s upper class
All singing the national
Anthem
Chanting Ben Ali Get Lost

VOIX D’UN AUTRE HOMME (Slim Amamou)
Je m’appelle Slim Amamou
J’étais prisonnier

AHLEM BELHADJ
J’étais là à 14h30

SLIM AMAMOU
Hier le président a dit

AHLEM BELHADJ
Quand les flics ont chargé brusquement
On a couru

SLIM AMAMOU
« On ne tirera plus sur la population »

WAEL IBRAHIM
Deux jeunes sont tombés devant moi
Tués de sang froid
Je ne pensais pas que les flics tireraient

CHŒUR
Suffering
Bloodshed
And lawlessness

JOURNALISTE
Treize manifestants ont été tués
Au cours de cette émeute dans la seule capitale

VOIX DE JEUNE HOMME (Ayoub)
Je m’appelle Ayoub
J’habite en Tunisie
Où je suis
Je n’ai assisté à aucune violence ni soulèvement
La ville a toujours été calme

JOURNALISTE
La ville de Tunis porte encore les stigmates de la violence
Carcasses de voitures neuves

AHLEM BELHADJ
J’ai couru
J’ai foncé vers la rue de Paris

JOURNALISTE
Chars de l’armée dans les carrefours stratégiques
Hélicoptères en patrouille

AYOUB
Les seuls moments de liesse
Avec la foule ont eu lieu
Quand les affiches du président
Ont été enlevées et brûlées

CHŒUR
As news of the self-immolation spread
So did riots

JOURNALISTE
Les forces de l’ordre sont omniprésentes

WAEL IBRAHIM
En une fraction de seconde tout a basculé
Je me suis mis à courir
Et puis je me suis dit

BEN ALI
Je vous promets

VOIX DE JEUNE GARCON
C’est une pièce de théâtre

CHŒUR
A growing population of young people
Who are at once
Educated and ambitious

BEN ALI
Plus de liberté

WAEL IBRAHIM
Que je n’allais pas passer ma vie à courir

VOIX D’HOMME (Mohamed Salah Fliss)
Mon nom est Mohamed Salah Fliss
J’ai 64 ans
Ancien prisonnier politique de l’époque Bourguiba
Longtemps militant du mouvement Perspectives
Et je n’en crois pas mes oreilles

SLIM AMAMOU
Hier le président a dit

WAEL IBRAHIM
Voilà la bouche qui nous a menti

BEN ALI
Je ne me représenterai pas aux prochaines élections

MOHAMED SALAH FLISS
Je n’ai pas bougé de chez moi
Télévision et ordinateur allumés téléphone
A la main

SLIM AMAMOU
Il a donné des ordres

UN HOMME TRES AGE ET EMU
C’est le ministère de Tunis ici
J’ai travaillé au ministère de Tunis

SLIM AMAMOU
Où ils sont les ordres ?

L’HOMME TRES AGE ET EMU
Moi je remercie dieu
De m’avoir laissé assister à la liberté
J’ai vécu avec tous les régimes
L’ancien de Bourguiba et le reste
23 ans perdus comme ça
Et voilà
Voilà
Je suis arrivé à vivre une vraie liberté
Je sens la liberté maintenant

CHŒUR
We can hardly believe we’re free
This is more than a dream

VOIX DE JEUNE GARCON
Avant personne n’osait parler

CHŒUR
Unemployed and frustrated

BEN ALI
Plus de liberté

JEUNE GARCON
On était muselés

CHŒUR
Muzzled and resentful

SLIM AMAMOU
Hier le président a dit

LA FOULE
Ben Ali Dégage

BEN ALI
Je vous ai compris

JOURNALISTE
Des milliers ils étaient des milliers
A crier leur colère sur l’avenue Bourguiba

MOHAMED SALAH FLISS
Trente ans dans la vie d’un peuple
Ce n’est rien

SLIM AMAMOU
Hier le président a dit

MOHAMED SALAH FLISS
Dans la vie d’un homme c’est beaucoup

BEN ALI
Je promets plus de pluralisme et de démocratie

CHŒUR
Resign
Resign

JOURNALISTE
Treize manifestants ont été tués au cours de la nuit

BEN ALI
On ne tirera plus sur les manifestants à balles réelles

CHŒUR
Ben Ali destroyed many people

JOURNALISTE
Dans un discours télévisé hier soir
Le chef de l’Etat a annoncé plusieurs mesures d’ouverture politique
Pour calmer la rue

JEUNE GARCON
On n’a pas assez de mots pour dire notre colère

JOURNALISTE
Dans le milieu de l’après-midi l’assaut a été donné contre la foule
Qui entourait le ministère de l’Intérieur

CHŒUR
We proved in this country
That we’re worthy of having a
Democracy

JEUNE GARCON
On ne va pas s’arrêter là
Ce qu’on ne veut pas
On le sait

SLIM AMAMOU
Les gens sont prêts à aller jusqu’à laisser leur vie
Pour que les choses changent

WAEL IBRAHIM
Pour l’instant L’avenir est comme un grand brouillard

CHŒUR
I will always cherish the day the dictator Ben Ali was toppled

MOHAMED SALAH FLISS
Vendredi 14 janvier
Je me suis dit que l’avenir avait une chance
Une chance une chance une chance

CHŒUR
I'll forever cherish 14 January 2011

 

Par les élèves de 1STG2 du lycée Voillaume (Aulnay-sous-Bois) - Année scolaire 2010-2011
Tous droits réservés

Photo : DR

JoomSpirit